← Techstars Blog

Vous connaissez le contexte dans lequel s’applique le Lean Startup (voir article précédent). Creusons ensemble la mise en place de la vision et de l’expérimentation.

Construire la vision

Tout projet a besoin d’une vision. Beaucoup de managers et d’entrepreneurs font l’erreur de concevoir un produit sans déterminer de vision. Votre vision doit à la fois décrire ce à quoi doit répondre votre projet, mais aussi ce qui le différenciera de la concurrence. En d’autres termes, si vous étiez face à un investisseur, votre vision doit montrer votre ambition et ce qui vous rend unique. Pour vous donner des exemples :

  • AirBnb : Améliorer la vie des voyageurs en logeant chez l’habitant plutôt qu’à l’hôtel, “Traval like a human”

  • Foursquare : Un guide géolocalisé qui aide à garder contact avec ses amis avec des aspects de jeux qui récompensent l’utilisateur, “Part friend-finder, part social sity-guide, part social-game”

  • Facebook : Un annuaire en ligne expansif qui connecte étudiants, associations, universités et enseignants.

Comme vous pouvez le voir, la vision peut changer avec l’évolution du service. Mais l’importance est d’avoir une vision avec une personnalité forte dès le début. Donc exit les “un nouveau réseau social”, “Un super service gamifié” ou “un objet connecté intelligent”, ce n’est pas assez spécifique. Le mieux pour déterminer une vision, c’est de répondre à un problème.

Pour transformer votre vision en un outil exploitable dans votre mise en oeuvre du projet, vous avez à votre disposition le Lean Canvas. C’est l’outil parfait à exploiter durant le Startup Weekend. Il vous aidera à échanger entre les coéquipiers, et vous permettra de travailler les éléments que vous présenterez au jury.

png;base64ecbf38bbc969751e

Les cases à remplir :

  • Le problème : énoncer le problème que vient résoudre votre solution. Un problème peut être conscient ou inconscient, mais inconscient nécessitera de le faire émerger clairement aux yeux des utilisateurs.

  • La solution : votre réponse à ce problème. C’est une phrase qui résume votre projet.

  • Key metrics : les éléments clefs qui montreront la réussite de votre projet. Vous êtes un réseau social, ce sera votre nombre d’utilisateurs et le nombre d’écrans affichés par utilisateurs. Vous êtes un food trucks, ce sera votre nombre de commandes et le prix de vente moyen.

  • La proposition de valeur unique : s’il devait rester une unique valeur pour votre projet à présenter à vos utilisateurs et qui vous différencie absolument de toute concurrence, ce serait celle là.

  • L’avantage déloyal : l’avantage sur la concurrence qui sera difficile pour eux à combler

  • Les canaux : comment votre produit va être distribué pour atteindre ses utilisateurs

  • Les segments utilisateurs : Comment se découpe votre cible de consommateurs. Il est bon d’avoir au moins une cible principale et deux cibles annexes.

  • Les coûts de structure : tout ce que vous pouvez anticiper qui serrait un gros coût (développeurs, serveurs, machines, vendeurs, campagnes de pubs, etc)

  • Source de revenus : comment vous allez gagner de l’argent, votre business model

Remplir ce document dès les premières heures du week-end vous aidera à structurer la vision de l’équipe, mais aussi les arguments que vous devrez consolider avant de les présenter au jury.

Maintenant que vous avez votre vision, il faut la confronter à la réalité.

Émettre vos hypothèses

Basées sur votre vision, votre prochaine étape sera de formuler vos hypothèses. Cette étape a un grand intérêt : formaliser un maximum pour ne pas se précipiter. Vous allez devoir rédiger deux hypothèses sur votre projet : une hypothèse de valeur et une hypothèse de croissance

N’oubliez jamais, de l’innovation vient l’incertitude. Attention à ne pas confondre confiance et prétention. Il est toujours bon d’émettre des hypothèses et de les transformer en certitudes par l’expérimentation. Trop de projets se sont effondrés en ayant la prétention de trop maîtriser leur sujet. Donc en pensant ne pas avoir à passer par la case hypothèses.

Votre hypothèse de valeur, c’est une phrase qui doit expliquer ce que vous apportez à votre cible en fonction de vos objectifs. Si vous n’avez que des objectifs de business, vous pouvez vous concentrer sur l’utilité de votre projet pour vos utilisateurs.

Ex, l’hypothèse de valeur de Dropbox : “Les utilisateurs seront accros au stockage cloud s’il est transparent pour eux”. On note l’usage mais aussi le critère qui débloquera l’intérêt : la transparence (au sens, ça fonctionne sans effort).

Ensuite, vous devrez formuler votre hypothèse de croissance. C’est à dire, comment votre projet va croître. En fonction du service, cela peut être un partage social, un travail par des commerciaux, de la publicité, etc.

Toujours pour Dropbox : “Les utilisateurs inviteront leurs amis”.

Ces hypothèses seront la base pour déterminer ce que vous devrez tester pendant votre expérimentation… mais ça, ce sera au prochain épisode.

Julien Del Rio