← Techstars Blog

Lundi 15 mai s’est tenu le Before du Startup Weekend Orléans #5 – Smart City. C’était l’occasion de s’imprégner de la thématique de l’événement, la Smart City, mais aussi de rencontrer l’équipe organisatrice.

Et pas de soucis si vous avez manqué ça, le live est à revoir sur la page Facebook StartupWeekend Orléans.

La Smart City, un vaste champ de possibilités pour répondre aux nouveaux enjeux des Métropoles

Lors de ce Before, nous avons pu compter sur la présence de Nadine Poisson, chargée du développement numérique et de la Ville Intelligente à la Mairie d’Orléans.

Qui de mieux placé pour nous parler de la Smart City ? En effet, la Smart City ou ville intelligente désigne une ville qui utilise pleinement les systèmes d’information pour accroître son efficacité opérationnelle, diffuser des informations à ses citoyens et améliorer la qualité des services publics. L’objectif est de façonner les nouveaux usages afin d’améliorer, faciliter et simplifier la ville pour les citoyens qui plus est dans une ville tout juste désignée Métropole.

C’est dans le but de créer la ville de demain qu’on va développer des produits/services dans 6 grands domaines pouvant se lier les uns aux autres : la mobilité, l’environnement, la sécurité, l’économie, les réseaux et la citoyenneté / l’action publique. Autant de thèmes pouvant susciter l’intérêt de futures startups et éveiller l’imagination des participants au Startup Weekend.

Un élément primordial à prendre en compte dans le développement d’une ville intelligente est la data.

Pour la création de nouveaux services les données en temps réel vont être essentielles car elles améliorent sans cesse les connaissances et elles permettent de comprendre de nouveaux phénomènes. Ainsi, le site Data.gouv et les sites des collectivités mettent à disposition des données publiques qui peuvent être une excellente source d’inspiration pour les futurs créateurs d’entreprise.

Ce Before a également été l’occasion de rappeler les ambitions d’Orléans Métropole de devenir une ville intelligente et la 15ème Métropole de France. La ville souhaite donc mettre au cœur de sa stratégie le citoyen, en le concertant, en encourageant les expérimentations sur le territoire, en développant le big data territorial et en rayonnant au niveau européen et international.

Le business model canvas : l’outil indispensable du SWO

Mickaël Alvès, fondateur de Janasense (start-up hébergée au LAB’O), a présenté l’outil indispensable du week-end : le Business Model Canvas (BMC). Il s’agit d’une matrice de synthèse constituée de 9 composantes permettant de réaliser un état des lieux du modèle économique de l’entreprise. Les éléments à mettre en œuvre sont les suivants :

  1. La proposition de valeur : ce que l’on vend, la promesse
  2. Les canaux de distribution : où votre produit/service sera-t-il vendu ?
  3. Les relations client : comment allez-vous communiquer auprès de vos clients potentiels ou actuels ?
  4. La segmentation client : la clientèle visée
  5. Les flux de revenus : ventes directes, abonnements, location, licence…
  6. Les ressources clés : quelles sont les ressources humaines, financières et matérielles nécessaires au lancement de votre projet ? (Data.gouv pour les données)
  7. Les activités principales : que faut-il mettre en place pour que votre modèle économique fonctionne ? Quelles sont la ou les activités clés ?
  8. Les partenaires clés : avez-vous besoin de prestataires externes ?
  9. La structure de coûts : quels sont les différents types de coûts pour votre projet ? Coûts fixes, coûts variables, économie d’échelle…

Ces points essentiels permettent de construire son projet et de le présenter de manière efficace. Le Business Model Canvas se doit d’être simple, visuel et interactif. Mickaël nous a donné l’exemple du cinéma, permettant d’illustrer parfaitement ses propos en reprenant les 9 composantes.

Mais pour pitcher le jour J, il ne faudra pas oublier de vendre son projet en racontant une histoire ce qui permettra de donner envie au jury d’adhérer à la promesse et de croire à l’idée.

Les chiffres clés de la Smart City par Francis BERTRAND, pôle DREAM Eaux & Milieux

  • Dans 20 ans, 65 à 70% de la population mondiale sera urbaine (55% à l’heure actuelle)
  • Nous perdons 70 millions d’heures à chercher une place de parking chaque année
  • 40% de l’énergie électrique des collectivités est dédié à l’éclairage de nuit
  • Le 3ème facteur d’attractivité pour une ville est le numérique (avant l’emploi)
  • La Smart City est un marché de 34 milliards annuel : énorme potentiel

Le Startup Weekend #5 sur la thématique Smart City est donc bien lancé. Les dernières places sont disponibles sur le Eventbrite !!

Et n’oubliez pas !! Suivez nous sur les réseaux sociaux et échangez avec les hashtags #SWOrleans #SmartCity

Facebook – TwitterInstagram


Rédaction : Betty ADAM, Léo MARIONNEAU

Loïc SIMON
(@LoicSimon)