← Techstars Blog

Cette question agite l’humanité depuis bien des siècles.
Alors, devenir vieux, début de la fin ou fin du début ?

Au sein de l’équipe du Startup Weekend OpenLab, vous vous en doutez, nous croyons plutôt qu’il s’agit d’une opportunité.
Quelques chiffres très divers (datant de 2013) pour s’en convaincre :

  • 36% des 65 ans et + sont engagés dans une association. D’ailleurs, la moitié des structures bénévoles sont dirigées par des personnes âgées.
  • La France compte 15 millions de grands-parents, une formidable ressource pour notre modèle familial.
  • Le taux d’emploi de la tranche 55-64 ans s’est amélioré avec les dernières mesures gouvernementales, témoin d’une évolution progressive des mentalités.
  • De plus en plus de mouvements émergent d’une volonté d’une meilleure intégration de cette classe d’âge (on peut citer Old Up ! par exemple).

Alors, dynamiques, non vieux ?
Il faut l’espérer : d’ici 2050, un Français sur trois aura plus de 60 ans. Et dans le monde, cette fatalité touchera 2 milliards de personnes.

Nos idées sont en train d’évoluer sur la vieillesse.
Ainsi, la recherche nous apprend que le cerveau garde de la flexibilité et une bonne capacité d’adaptation. Fini le préjugé de l’âge qui détruit tous nos neurones !
Le monde professionnel change aussi. Les anciens sont vus comme des gens qui sont expérimentés dans leur travail mais aussi dans les relations humaines. Ils peuvent devenir ainsi des ressources clés pour le fonctionnement d’une organisation.

C’est dans ce contexte que se structure la filière de la Silver Economy en France (et oui, Silver parce que les cheveux des anciens sont blancs #poésie).
Cela concerne de nombreux secteurs :

  • services à la personne : dépendance/autonomie
  • gérontechnologies : objets connectés, domotique, dispositifs médicaux, etc…
  • lien social : la base d’un service public ? (allez jeter un coup d’oeil à Cohesio)
  • logement : adapter l’habitat à l’âge de ses occupants
  • mobilité : indispensable pour le lien social et l’estime de soi
  • marketing : car pour toute cette nouvelle offre, l’étiquette “vieux” n’est pas très sexy… va falloir cogiter !

Vous pensez que c’est anecdotique ?
Connaissez-vous l’âge moyen de l’acquéreur d’une voiture neuve ? 54 ans.
1/3 des sondés estiment que l’offre de transport et d’habitat n’est pas adaptée à leur situation.

C’est la magie de la Silver Economy ! Il ne s’agit pas d’UN marché, mais une façon d’adapter l’offre existante à une population se sentant négligée, qui va grandir de plus en plus dans les prochaines années. Et ne vous imaginez pas que cette population est uniforme. Les sociologues distinguent 3 âges de la vieillesse :

  • la retraite, où l’arrêt de l’activité professionnelle permet de se consacrer à d’autres projets
  • le grand âge, où le corps commence à limiter peu à peu la personne
  • la dépendance, où une aide extérieure est nécessaire pour les actes du quotidien

Voici le terrain que nous vous proposons d’explorer. Un terrain de jeu similaire à bien d’autres : une population multiple avec une offre de services et de produits très diverse à développer.

Dans un pays pionnier comme le Japon, ce secteur de l’économie représente 692 milliards d’euros (2015).
Les projections en France nous amènent autour de 130 milliards d’euros en 2020.

Qu’est-ce qu’on attend ?


Cet article a été rédigé à l’aide des différents articles qui composent l’excellent dossier “Vieillir, pour ou contre” du numéro 269 de Sciences Humaines Magazine

Crédit image : Maxcosworth (Flickr)

Jeremy Freixas