Sans eux pas de Startup Weekend !

 

Il s’agit bien entendu des sponsors. On en parle peu, ils ne sont pas forcément très visibles lors de l’évènement, et pourtant. Leur soutien, aussi bien financier que matériel et/ou moral est un indispensable pour réussir un Startup Weekend.

  • Impossible de réunir une 100aine de personnes le temps d’un weekend, logées et nourries, à un prix accessible, sans leur soutien, à commencer par l’INRIA, notre sponsor principal
  • Impossible de profiter d’un lieu comme celui de la French Tech Rennes Saint-Malo, sans leur soutien et la mise à disposition gratuite des locaux.
  • Impossible de soutenir et favoriser l’entrepreneuriat chez les plus jeunes, en proposant 40% de réduction pour les étudiants sur un tarif déjà faible, sans une structure comme Pépite Bretagne qui finance la différence.
  • Impossible d’offrir la meilleure expérience possible, de bons repas, des goodies que l’on garde en souvenir de ce WE mémorable et des lots pour les équipes vainqueurs, sans que des acteurs comme Avoxa ou la CCI nous soutiennent.
  • Et enfin, impossible de diffuser dans l’écosystème rennais la culture du Pay It Forward, sans que des entreprises comme Futurskill, La Marque Blanche, Edcom ou encore Digitaleo, ne rendent à l’écosystème ce qu’ils ont reçu lorsqu’ils ont démarré, via, entre autres, leur soutien au Startup Weekend

Un grand merci à eux pour leur soutien, et que la fête commence vendredi !!!








Interview de Stéphane Ubéda, Directeur du centre Inria Rennes – Bretagne Atlantique

Le Startup Weekend est de retour du 3 au 5 mars 2017 à Rennes, avec le soutien d’INRIA Rennes – Bretagne Atlantique. Rencontre avec son directeur, Stéphane Ubéda.

Peux-tu nous présenter Inria rapidement ?

Inria est un organisme national de recherche dédié aux sciences du numérique. Fort de 2700 collaborateurs travaillant sur 8 centres de recherche fortement intégrés à l’écosystème régional où ils sont implantés, Inria développe l’excellence scientifique au service du transfert technologique et de la société. Au-delà de la recherche fondamentale dans les sciences du numérique, Inria répond aux enjeux pluridisciplinaires et applicatifs de la transition numérique.

Quel est le lien entre Inria et l’entrepreneuriat ?

La collaboration avec le monde économique et le transfert font partie depuis toujours de l’ADN de l’institut. Depuis 1984 où Inria devient pour la première fois actionnaire d’une startup née de ses recherches, la création d’entreprise n’a eu de cesse de se développer. En 3O ans, plus de 120 startups ont été créées dont 70% sont toujours en activité ou intégrées à un groupe qui les a rachetées. La création de startups par les personnels de l’institut et à partir des résultats de nos équipes de recherche a toujours été fortement encouragée et reste actuellement la principale stratégie de transfert vers le monde économique et la société.

Pourquoi soutenir le Startup Weekend à Rennes ?

Nous cherchons continuellement de nouvelles façons de remplir nos missions, en développant nos méthodes, nos outils, mais également en nous associant à ce qui existe dans nos écosystèmes et en soutenant ce qui a du sens par rapport à notre stratégie. C’est le cas du concept Startup week-end. Nous avons constaté que nous possédions en réserve beaucoup d’idées de créations d’entreprise à partir de nos recherches, que des porteurs sont prêts à se lancer dans l’aventure. Notre programme interne Inria Horizon Startup vise à sensibiliser tous les personnels de l’institut à la démarche entrepreneuriale. C’est une première étape. Puis nous incitons ceux qui sont prêts à basculer vers l’aventure entrepreneuriale, à participer à des formations ou évènements externes, et nous les accompagnons. Nous travaillons d’ailleurs aussi étroitement avec EIT Digital, Emergys de Rennes Atalante, par exemple… c’est en travaillant tous ensemble que nous contribuerons au développement de la culture entrepreneuriale.

Comment Inria est-il investi dans l’évènement ?

Tout d’abord, nous avons proposé un soutien financier aux organisateurs, pour que l’évènement puisse être géré dans les meilleures conditions qui soient. Nous saurons aussi proposer notre aide logistique le jour J. En interne, nous avons communiqué très en amont de l’évènement pour inciter nos personnels à participer à l’évènement. Plusieurs d’entre eux sont inscrits et vont avoir l’opportunité de se frotter à l’exercice ! Nous finançons leur participation et bien sûr, nous serons présents pour les encourager !

Un grand merci à Stéphane et ses équipes pour le soutien. Et rendez-vous le 3 mars pour 54h intenses et riches en émotions et en apprentissages.








Le Startup Weekend Rennes 2016 en une infographie

InfographieStartUpWeekEnd






38 pitchs pour 12 projets sélectionnés !!

12496316_439609412912135_7792021315928814716_o - copie
Wouaaaahh !! Ils nous ont bluffé. 100 participants, dont 38 pitcheurs, soit le double de l’année dernière. Finalement, c’est 12 projets qui ont sélectionné et qui travaillent maintenant très dur pour trouver un problème, des clients, la bonne proposition de valeur, le business model… et faire rêver le jury dimanche soir ! Les 12 projets en une phrase :

La Flemme – Application de troc pour ceux qui ont la flemme de mettre en vente leurs objets : Le tinder du troc !

Breinatec (@breinatec) – Empêcher la falsification d’ordonnances médicales grâce à la blockchain

Equipe Moi (@equipemoi_fr) – Location de matériel de sport entre particulier (ce qui est encombrant, cher et qui ne sert qu’une fois dans l’année)

Uski – Mise en relation directe des moniteurs de ski et des particuliers qui veulent prendre des cours : Le Uber de l’enseignement de ski !

My Safe Zone – Une application permettant de stocker et d’envoyer de manière criptée du contenu journalistique sans garder aucune trace sur le device.

FabLab Bio – Déculpabiliser, encourager et accompagner la démarche du consommateur.

Hand 2 hand – Mise en relation entre particuliers pour l’envoi de colis à l’étranger.

Smart Shield – Un objet connecté pour lutter contre les agressions.

Jobeezy – Une application mobile pour trouver des missions ponctuelles rapidement et facilement : le tinder de l’intérim !

Où aller avec on budget ? – Un site pour trouver facilement des vacances avec le budget comme seul critère

Ubar (@get_ubar) – Une application collaborative permettant de connaître la carte et les prix dans les bars autour de soi.

Open Market – rapprocher les consommateurs avisés des producteurs sur les marchés en y mettant de la technologie.

Pour suivre le Startup Weekend en direct, retrouvez-nous sur Twitter, Facebook et Instagram.








De nouvelles places en ligne… nos sponsors sont géniaux !

Et oui, nos sponsors sont géniaux ! On l’oublie trop souvent, mais sans sponsors, un évènement comme le Startup Weekend ne serait pas possible.

Un grand merci donc à nos sponsors, grâce à qui nous mettons 15 places supplémentaires en ligne.

merci à nos sponsors

 
Merci à KPMG, un de nos principaux sponsors, qui nous suit depuis l’année dernière. KPMG est le leader français de l’audit, du conseil et de l’expertise comptable. Et ses équipes sont très actives en Bretagne pour soutenir le lancement et le développement des startups.

Merci à Avoxa, autre sponsor principal, qui nous suit également depuis l’année dernière. Avoxa est cabinet d’Avocats d’Affaires full service basé à Rennes, Nantes, Brest, Lorient, Paris et Lyon. Il intervient aujourd’hui sur l’ensemble des domaines du droit des affaires et s’investit tout particulièrement auprès des entreprises innovantes.

Merci à Silicon B, le premier écosystème du commerce connecté. Silicon B est une initiative du groupe Beaumanoir qui vise à accompagner des startups dans l’univers du commerce connecté en les mettant aux contacts des consommateurs et des problématiques des retailers.

Merci à La French Tech Rennes Saint-Malo, la déclinaison locale du programme national La French Tech, destiné à placer la France parmi les grandes startup nations. La French Tech nous accueille dans ses locaux flambant neuf dans le centre-ville de Rennes, au Mabilay.

Merci au Pôle Images & Réseaux, pole de compétitivité qui rassemble le savoir-faire des industriels et des chercheurs de Bretagne et des Pays de la Loire dans le domaine des telecoms, de l’internet, de la télévision et de l’image et développe des projets collaboratifs.

Grâce à eux, le Startup Weekend Rennes promet d’être un grand moment pour l’écosystème numérique rennais les 4, 5 et 6 mars au Mabilay. Vous n’avez pas encore vos places ? Profitez des 15 places supplémentaires mises en vente !
 

Sans titre

 








Le Startup Weekend vu par Marie, gagnante de l'édition 2015 !

marie_event--900x750

 

Marie Guillerm a pitché l’année dernière au Startup Weekend à Epitech une idée qui a fait rire tout le monde (une plateforme de mise en relation entre propriétaires de chien et joggeurs)… et qui a fini par gagner ce concours de 54h ! Entretien avec une startupeuse en herbe qui a poursuivi ce concours de 54h en une aventure entrepreneuriale.

 

Marie, tu as présenté Run Snoopee qui a gagné le Startup Weekend à Rennes l’an dernier. Qu’est devenu le projet ?
Après les Startup week-end nous avons décidé de continuer le développement de RunSnoopee qui est devenu : My Djogg ! Aujourd’hui, Yoann (que j’ai rencontré au Startup Weekend) et moi continuons à travailler dessus. Nous avons lancé la publicité Facebook ce week-end, après avoir obtenu 6000€ grâce à notre campagne de crowdfunding ! Avec toute cette communication, on espère augmenter notre communauté et que chacun trouve un coéquipier à « sa patte » 😉

 

Pourquoi t’es-tu inscrite au Startup Weekend l’année dernière ?
J’ai participé au SW l’année dernière car j’avais eu des supers retours sur l’évènement. Tout le monde me disais que j’allais adorer, rencontrer pleins de profils différents, apprendre pleins de choses et tout ça en m’amusant !

 

Qu’as-tu pensé de l’expérience ? Qu’est ce que ça t’a apporté ?
J’ai trouvé l’expérience super enrichissante ! Beaucoup de réflexion, d’adrénaline, de belles rencontres… Notre équipe était composée de personnes très différentes, en terme de compétences mais aussi de personnalités et d’idées, ce qui nous a permis d’échanger, partager et apprendre (beaucoup rigoler aussi…)

 

Et pour le projet en lui-même ?
On est parti d’une idée qui n’était pas du tout réfléchie. On avait l’idée mais on commençait de zéro, tout était encore à penser. Et je pense que c’était pas plus mal, car comme ça la route à suivre n’était pas du tout tracée dès le vendredi. Tout le monde a pu donner ses idées (même les plus loufoques), elles ont toutes été prises en compte et chacun a pu poser sa pierre à l’édifice ! Ça a donné à la fin un super projet et aujourd’hui une super startup 😉 (une startup qui a du chien quoi !)

 

Que dirais-tu à quelqu’un qui hésite à venir ?
Il ne faut pas avoir d’hésitation !!! Rien de grave ne peut arriver dans le week-end, dans le pire des cas juste de grosses cernes le dimanche soir (mais dieu créa l’anti-cerne et le redbull). Même si on ne repart pas sur le podium, ça reste une super expérience (connaissances, amitiés, échanges, nouveaux outils, réseau, nouvelles blagues à raconter…)
Il ne faut pas hésiter non plus à présenter son idée, même la plus «bizarre», j’en suis la preuve ! My Djogg a beaucoup fait rire lors du 1er pitch le vendredi soir, mais My Djogg a aussi remporté les pitchs du dimanche soir ! On peut en faire des choses en un week-end, on n’en a même pas idée !