← Techstars Blog

Lorsque l’on découvre la présentation du Startup Weekend, il nous vient naturellement à l’esprit quelques questions voire, inquiétudes. « J’ai une idée mais, si je la présente, on risque de me la voler ? », « je n’ose pas participer car j’ai peur d’échouer» ou encore « Mon projet n’est pas prêt, il me manque encore des éléments et notamment, les prévisions financières ».

STOP ! Arrêtons-nous un instant sur ces quelques idées reçues et rassurez-vous, même s’il est normal d’avoir quelques craintes, elles ne doivent pas entacher votre motivation ! Vous verrez que, finalement, le concept Startup permet de mettre en application le principe de Steve Blank: The Key to Startup Success? ‘Get Out of the Building’

Et si on me vole mon idée ?

Effectivement, si vous parlez de votre idée, cela pourra éveiller l’attention d’autres personnes. Mais, n’est-ce pas déjà là, le signe d’une bonne idée ? De plus, lorsque vous vous posez ces questions, vous mobilisez sûrement du temps et, lancer une startup demande beaucoup d’énergie, alors, autant l’utiliser pour avancer.
Par ailleurs, l’attention des gens, n’est-ce pas ce que vous cherchez ? Rencontrer des personnes souhaitant vous rejoindre dans l’aventure ? Trouver les premiers clients prêts à acheter votre produit ? Séduire des investisseurs pour financer vos premiers pas ? Si vous restez enfermé à protéger votre fabuleuse idée, les chances que vous avez de la voir se réaliser risquent d’être proches de zéro. La vraie valeur est dans l’exécution!

Et si j’échoue ?

Au jeu des startups (environ 10% de réussite) l’échec fait partie de l’aventure, on dit même que lorsqu’on lance sa startup, elle est déjà en échec. Oui, car, au départ, on ne sait pas vraiment ce qu’on fait, ce qu’on vend, à qui et à combien… Mais on peut réduire les erreurs en formulant des hypothèses et en les testant rapidement (cette partie expérimentations fera le sujet d’un futur post plus détaillé). La seule chose à perdre c’est le temps passé à développer un produit ou un service qui ne correspond à aucun besoin ou client.

Et, qui plus est, au niveau personnel, cette aventure est une riche expérience qui ne pourra qu’être valorisée dans votre vie professionnelle.

Mais, mon projet n’est pas prêt !

Pour pitcher au Startup Weekend, il ne faut pas avoir travaillé auparavant sur son idée. Par ailleurs, une startup est en quête d’une formule qui lui permettra de grandir et de croître à grande échelle en faisant de plus en plus de profit. Il est alors imprudent de croire que l’on peut tout prévoir. La première question à se poser est déjà : Est-ce qu’au moins une personne achète ce que je propose ? Et ensuite, les prévisions financières pourront être établies d’après les informations recueillies sur le terrain, lorsqu’il faudra mobiliser de l’argent extérieur et convaincre des spécialistes du financement. Pour le moment  « No talk, all action ! ».

Chacun de vous pourra puiser de l’inspiration, de l’aide, de l’accompagnement. Rappelez-vous, si vous doutez encore, l’évènement se veut convivial dans une ambiance studieuse alors, rassuré ? Dans ce cas, ne tardez pas à vous inscrire !

 

Inscriptions en ligne : bit.ly/swcaen2016

Severine GERVAIS