Le Welcome Pack du Startup Weekend 2016 et ses startups toulousaines

Salut ami du Startup Weekend Toulouse !

Cette année, tu le sais, nous avons voulu mettre en avant l’éco-système toulousain. Quoi de mieux quand on souhaite créer sa startup que de découvrir les startups qui se sont lancées.

Voici la liste des startups de cette année.

Meet My Designer

Le concept store Meet My Designer est votre accès privilégié aux studios des créateurs de mode du monde entier. Visitez le site MeetMyDesigner.com.

Les participants auront droit à un code de réduction.

Skiller

Skiller s’adresse aux professionnels qui souhaitent partager leurs compétences, gratuitement, entre pros, afin de faciliter le travail de chacun.
S’appuyant sur les fondamentaux de l’économie collaborative, Skiller est un réseau social basé sur la transparence des échanges et la réputation de ses utilisateurs. Visitez le site skiller.fr

Les participants auront un accès à la beta et pourront poser leurs questions aux pros pendant le weekend. Un hashtag a été créé pour l’occasion.

Reverb

Reverb permet aux Community Managers de faire retweeter automatiquement leurs Tweets les plus importants par leurs followers les plus engagés. Ces tweets reverbés génèrent une visibilité et un engagement bien supérieurs aux autres messages par l’effet de volume. Voir le site reverb.re.

Les participants auront un accès à la beta.

Yestudent

Dors partout pour 15€ et trouve un jeune local qui te ressemble pour t’accueillir lors de ton prochain voyage, dans plus de 26 pays. Découvre des étudiants extraordinaires dans ta ville de destination. Envoie une demande de réservation aux étudiants qui te ressemblent. C’est le moment de se rencontrer et profiter ! Voir le site Yestudent.

Les participants auront droit à des crédits offerts.

Noova

Nouvelle expérience, Nouveaux produits NOOVA est une MarketPlace qui sélectionne, teste et vend des objets innovants inventés et développés par des Startups du monde entier… c’est la rencontre avec l’innovation, par vous et pour vous ! Visitez le site Noova.

Les participants auront une réduction de 10% sur le site.

TheVideoBackery

Nous sommes spécialisés dans la réalisation de videos de promotion et “explainer videos” pour startups. Au cours des deux dernières années, nous avons réalisé plus de 20 vidéos. Voilà notre site : www.thevideobakery.com.

Les participants auront un bon de réduction de 200€.

EFOODSTUDENT

Avec EFOODSTUDENT.FR, fais toi livrer à manger sans te ruiner !
Notre startup permet aux étudiants de commander dans de nombreux restaurants en profitant de réductions étudiantes :p

Les participants auront 15% de réduction sur leur première commande passée sur www.efoodstudent.fr

Lepneupascher

Nous proposons à la vente des pneumatiques reemployable de qualité premium, nous couvrons 90% du parc automobile européen ! Ainsi nous permettons à n’importe quel individu et entreprise de faire de conséquente économie tout en s’associant à une démarche éthique et écologique ! Nous sommes en relation avec plus de 300 partenaires de montage dans toute la France et nous livrons en 48/72h ! http://shop.lepneupascher.com/

Les participants bénéficieront d’un bon de réduction de 10%.

Bleemeo

Bleemeo est un service Cloud de suivi de performances et de disponibilité de votre infrastructure. La procédure d’installation découvre votre infrastructure et en un coup d’oeil, sans aucune configuration manuelle. Vous serez prévenu instantanément en cas de problème que vous soyez au bureau ou au bord de la piscine… autrement c’est que tout va bien!

Les participants auront un crédit offert sur Bleemeo.

 

Nous sommes très fiers de mettre en avant ces startups. Et qui sait l’année prochaine, ce seront des startups qui naîtrons ce weekend 😉








Se préparer pour un Startup Weekend

Salut l’ami,

La pression monte, le Startup Weekend Toulouse, c’est dans moins de 7 jours.

Afin de te préparer au mieux, voici un peu de contenu pour t’aider. L’année dernière nous avions réalisé quelques billets que nous te conseillons de lire.

L’art du pitch

La plupart d’entre vous vont se confronter au difficile exercice du pitch minute. Nous vous avons préparé quelques conseils pour être le plus efficace possible.

Le Lean Startup, où comment expérimenter son idée méthodiquement

Le Lean Startup a ses adeptes et ses détracteurs, mais ce qui est sur c’est qu’il est important d’avoir vu les concepts de la méthode quand on se lance dans un Startup Weekend. Nous vous avons préparé 3 articles sur le sujet.

A vos lectures.








Expérimentez votre pitch minute à Pitch Me Up

Toi qui as une idée pour le vendredi soir des pitchs minutes, ou toi qui cherches une idée, ou qui veux savoir pour quel projet tu vas voter le vendredi soir, un événement t’attend.

Cette année, nous nous associons au meetup Pitch Me Up pour expérimenter vos pitchs minutes.

pablo (1)

Pitch Me Up, qu’est ce que c’est ?

Voici comment ils se décrivent :

Pitch, oh mon pitch ! Un exercice permanent pour tous les porteurs de projet ! Lancez-vous sur scène pendant 5 minutes pour nous convaincre et donner le meilleur. Un jury vous donnera du feedback bienveillant et toujours constructif. Le public (de folie) vous posera plein de questions parce que vous aurez éveillé leur curiosité ! Mais surtout, c’est l’occasion de se réunir autour d’un apéro et de parler de son bébé à d’autres personnes qu’à sa grand-mère (qui n’a toujours pas compris, malgré 3 repas de Noël et 4 cousinades … #soupir).

Et c’est quand ?

Nous vous donnons rendez-vous jeudi 3 mars à partir de 18h45 dans Toulouse pour une session d’exercices de pitchs suivie d’un apéritif.

Pour vous inscrire (c’est gratuit) et connaitre le lieu, c’est ici : http://www.meetup.com/fr-FR/Pitch-Me-Up-Toulouse/events/228830068/

Alors, qui sera là ?








Le Welcome Pack du SWTO6 du goodies et de la startup

Depuis toujours, nous avons l’habitude d’offrir à chaque participant une petite pochette avec des goodies Startup Weekend et partenaires. Cette année nous avons voulu aller plus loin en mettant en avant des startups.

Les goodies

carnets_de_note-02

Pour cette année, parmi nos goodies vous aurez :

  • Des stickers Startup Weekend, pour montrer partout que vous nous aimez
  • un carnet de notes avec un stylo pour bosser avant et pendant le SWTO
  • Un petit sac aux couleurs de la Société Générale

On va pas se mentir, le plus sympa vient après.

Les startups à découvrir

L’originalité cette année vient de là ! Voici les startups qui ont proposé des produits de tests pour les découvrir.

Newtree

NewTree est une marque de friandises belge fondée en 2001. Elle produit des tablettes de chocolat BIO & FAIRTRADE aux parfums originaux, tels que cannelle, spéculos, gingembre, lavande, cerise, etc.

L’originalité de la société vient de sa recherche d’exploitation écologiquement durable. Elle dit être “CO²” neutre.

Vous trouverez dans le sac des barres de chocolats à déguster.

Micronutris

Micronutris est une startup spécialisée dans l’élevage et l’élaboration de produits à base d’insectes comestibles destinés à l’alimentation humaine. Les insectes sont produits dans le sud de la France.

De nombreuses études montrent que la consommation de protéines animales traditionnelle a un impact très négatif pour l’environnement. Micronutris propose une solution plus écologique pour continuer d’apporter des farines animales dans notre alimentation.

Vous trouverez dans votre Welcome Pack un sachet d’insectes aromatisés au thym. Oui oui !

Uber Toulouse

L’application leader pour trouver votre voiture de tourisme avec chauffeur est présents à Toulouse.

Vous trouverez dans le Welcome Pack toute les informations pour profiter d’un crédit de 20 € sur votre prochaine course.

Pour la première année, vous en pensez quoi ? Venez discuter avec nous pendant l’événement pour nous présenter les prochaines startups qui pourront présenter leurs produits aux participants.








Parole de coach : Olivier Murat

Le tour d’horizon des coachs continue. Pour toutes vos questions communication, votre interlocuteur sera Olivier Murat. Qui est-il ?

yD_yHRDk

Qui es-tu ?

Actuellement Social Media Manager interne/Externe pour le compte du Groupe Poult, je suis tombé comme Obélix très tôt dans la marmite du digital et du numérique. Early adopter, je teste quotidiennement beaucoup de solution et actuellement je me passionne pour le marketing prédictif.

En terme d’expertise digitale, je suis plutôt porté sur les mécanismes d’engagement communautaire et les aspects digitaux de la relation client.

Pourquoi avoir accepté d’être coach au SWTO et quel va être ton rôle ?

Tout simple parce que le SWTO est un formidable rendez-vous et l’occasion sur un week-en de rencontrer des passionnés souhaitant créer ou participer à une aventure startup.

Mon rôle va être assez simple : aider et accompagner ceux qui le souhaitent sur les questions digitales (communication, présence digital, identifier les bons relais digitaux, création de communauté, etc…).

Pour toi, c’est quoi entreprendre ?

Entreprendre c’est être capable de vivre sa passion au quotidien en sachant prendre des risques, en acceptant parfois l’échec et en sachant rebondir, garder un esprit “d’aventure” et une mentalité d’explorateur. Entreprendre c’est aussi un peu participer à la construction du monde de demain et l’occasion de devenir acteur de son propre destin.

Des conseils à donner aux participants ?

Au final des conseils assez simples : être collaboratif dans le groupe, ne pas tuer les idées d’entrée, garder un esprit d’ouverture, expérimenter rapidement, tester, se tromper, corriger, apprendre, être agile en somme.

Et surtout prendre du plaisir durant tout ce week-end.

Quelle start-up aurais-tu voulu créer ?

Beaucoup trop. Mais actuellement, si je devais choisir, je dirais “Slack”.

Une citation pour illustrer ta vision de l’entreprenariat ?

“A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire”.

As-tu un mentor ? Et qui est-il ?

Je n’ai pas vraiment de mentor. Actuellement, je dirais que j’aime beaucoup l’approche et la philosophie de Elon Musk.








Parole de coach : Roni Beparo

Un nouveau venu dans le paysage des coachs du Startup Weekend Toulouse, je vous présente : Roni Beparo.

10994172_10153061070790056_5280373122444160060_n

Qui es-tu ?

Hey ! Ancien geek (Diablo / Starcraft / et surtout équipe de France de Warcraft 3 pour les connaisseurs) j’ai toujours aimé l’univers de l’ordinateur (hardware/software). J’ai étudié à l’ESC de Toulouse et aujourd’hui je suis un petit entrepreneur avec un concept web/événementiel et courtier en banque & assurance dans un cabinet de gestion de patrimoine.

Pourquoi avoir accepté d’être coach au SWTO et quel va être ton rôle ?

C’était déjà une envie au départ de devenir coach après mes 4 SW à mon actif [Toulouse, Paris, Lyon (avec Youssef Benabdeljalil pour sa startup MakeMySunday), & Montpellier]. De plus, je connais pas mal de membres de l’équipe organisatrice, et je sais qu’on va passer un agréable weekend autour d’une même passion qu’est l’entrepreneuriat.

Du coup, quand on me l’a proposé c’est évidemment avec grand enthousiasme que j’ai accepté !

Pour toi, c’est quoi entreprendre ?

Entreprendre c’est tout d’abord beaucoup de curiosité, de la passion, beaucoup de travail, de la prise de risque, et surtout de la confiance en soi ! Aujourd’hui, les entrepreneurs construisent le monde de demain. Ils sont la locomotive de toute économie.

Des conseils à donner aux participants ?

Oui ! Soyez totalement fous !
“Think out of the box” 😉

Quelle start-up aurais-tu voulu créer ?

J’aurai bien aimé créer Uber !! Je n’ai pas agit en temps et en heure malgré l’idée qui était là depuis quelques années. Mais ce n’est que partie remise ! Des idées il y en a tout plein partout 😉

Une citation pour illustrer ta vision de l’entreprenariat ?

Petit à petit, l’oiseau fait son nids !

As-tu un mentor ? Et qui est-il ?

Oui ! C’est tout simplement mon père qui a réussi dans la restauration et l’immobilier alors qu’il est parti de zéro en arrivant en France il y a un peu plus de 30 ans sans avoir le bagage de la langue.

Il est vraiment une source d’inspiration et un modèle de réussite pour moi !








Imprimantes 3D au SWTO. Oui, mais pourquoi ?

Cette année nous serons à l’ICAM. Cette école a dans ses formations des sujets autour de l’ingénierie industrielle. Depuis quelques années, ce secteur a été secoué par l’arrivée des imprimantes 3D. L’école nous a proposé de mettre à votre disposition cette technologie. Voici quelques informations pour y avoir accès de façon utile.

A quoi sert une imprimante 3D

Dans la pratique, une imprimante 3D permet de confectionner à partir de modèles 3D numériques des objets réels. L’imprimante va vous réaliser le squelette de l’objet.

8480064528_023415c35b_b

 

Le résultat est assez sommaire et le processus est un peu long (plusieurs heures). Mais pour avoir un objet complètement spécifique à partir de 0, c’est le meilleur outil. On parle ici de “prototypage rapide”.

Quand vous en servir pendant votre Startup Weekend ?

Autant vous le dire de suite, les imprimantes 3D ne serviront pas à tout le monde et pas à tout moment. Elle seront à destination des équipes travaillant sur des objets innovants et qui seront capables d’argumenter un intérêt pour leur dossier. Les impressions seront réalisées par les équipes de l’ICAM mais la conception 3D est à la charge de l’équipe.

Nous proposons deux moments pour soumettre vos besoins d’impression :

  • Le samedi avant 16h (imprimé le samedi)
  • Le samedi avant minuit (imprimé le dimanche)

L’impression du samedi doit vous permettre d’expérimenter la faisabilité. Celle du dimanche vous permettra de préparer un prototype à présenter au jury.

Alors, des idées d’objets innovants ?








Connaissez-vous Lean Startup ? Partie 3 : Expérimenter, mesurer et AGIR !

(avec la voix-off d’une série américaine)

Précédemment dans… “Connaissez-vous Lean Startup”, vous avez découvert le Lean Statup, puis vous avez vu la première étape : la vision et les hypothèses.

(fin de la voix off)

Voyons maintenant comment boucler un premier cycle… surtout en 54h de Startup Weekend… voire 2 cycles 😉

Expérimenter

Vous avez déterminé vos hypothèses. Votre objectif maintenant est de tester ces hypothèses en situation réelle. Vous allez devoir réaliser votre Produit Minimal Viable, le PMV.

6152633917_7fa2f80190_b

Le PMV c’est le premier support qui va vous permettre d’embarquer vos utilisateurs dans votre produit. Vous aller devoir déterminer quelle forme va pouvoir porter votre message vers vos utilisateurs. Contrairement à ce que vous pensez, ce n’est pas forcément un prototype de votre solution, et assurément pas une version “stable”. Dans la majorité des cas, on peut même commencer à itérer sans mettre en oeuvre le produit.

Le premier MVP de beaucoup de startups c’est la Landing Page. Une page simple qui présente votre projet. L’objectif à la fin, c’est d’inciter les visiteurs à s’inscrire pour une beta. S’ils s’inscrivent c’est bon signe. Ce sera une expérimentation plutôt quantitative.

Pour d’autres, le MVP c’est simplement un questionnaire. Vous mettez en place un formulaire Google Drive et vous structurez vos questions pour déterminer si votre solution est adaptée au problème que vous souhaitez résoudre. C’est utile pour dégrossir les projets complexes grâce à des informations plutôt qualitatives.

Il n’y a pas de MVP tout fait. C’est à vous de déterminer le support qui vous permettra de présenter votre solution aux cibles que vous envisagez.

Mesurer

Une fois que votre MVP est en place, il ne suffit pas de le regarder, mais il faut surtout l’analyser. Pour cela, vous devez mettre en place des indicateurs. Ce sont ces indicateurs qui viendront confronter votre expérimentation à vos hypothèses.

Vous devez donc choisir les indicateurs qui seront adaptés à vos hypothèses.

Faites attention aux indicateurs faux amis. Il est important d’avoir des indicateurs croisés. Par exemple, un nombre d’inscrits seul fait plaisir, mais il prend tout son sens quand il est croisé avec le nombre de visiteurs.

Agir

Vous devez maintenant boucler la boucle ! Vous avez mis en place une expérimentation et vous avez vos résultats. Qu’indiquent t’ils ?

Vos hypothèses se vérifient. Excellente nouvelle. Vous pouvez déterminer des axes d’amélioration (l’enrichissement du produit) ou d’approfondissement (améliorer la robustesse ou la précision).

Vos hypothèses sont invalidées. Excellente nouvelle. Vous avez maintenant éliminé un cul de sac et pouvez pivoter. Pivoter, c’est changer un élément du projet pour corriger là où l’hypothèse était mauvaise. Le Lean Startup Canvas est là pour vous aider.

Que vous ayez décidé de persévérer ou de pivoter, vous avez maintenant les armes pour avancer sur un nouveau cycle et vous approcher de la réponse parfaite.

En conclusion

Vous l’avez compris, l’esprit Lean Startup c’est combattre l’immobilisme avec une grande humilité.

Votre créativité aura une grande importance pour adapter la méthode à votre projet. Mais les coachs seront là pour vous aider, n’hésitez pas à les solliciter.








Parole de coach : David Morel

Il fait partie de l’équipe d’organisation, mais prends du temps le samedi après-midi pour coacher sur l’aspect juridique, voici David Morel.

david-morel-300x300

Qui es-tu ?

Je suis avocat depuis 2007 et associé du cabinet LOYVE AVOCATS dans lequel j’ai fait mes premières armes.

Je suis auparavant passé par les services juridiques d’Astrium et d’Airbus.

J’interviens auprès des porteurs de projets et des entreprises à fort potentiel dans les domaines du droit des sociétés, des contrats et de la propriété intellectuelle.

Notre démarche consiste à comprend au mieux l’activité et le modèle économique des entreprises que nous accompagnions afin de leur donner un conseil pertinent et adapté.

Pourquoi avoir accepté d’être coach au SWTO et quel va être ton rôle ?

Je suis coach au Startup Weekend de Toulouse depuis la première édition organisée par Willy Braun.

Petit à petit je me suis impliqué dans l’organisation de l’évènement et j’en suis maintenant un des co-organisateurs.

Pourtant je souhaite garder mon rôle de coach que j’affectionne particulièrement. L’idée n’est pas de faire un cours de droit mais de sensibiliser les participants aux problématiques juridiques sans un faire un obstacle mais plutôt en présentant les contraintes réglementaires et les solutions qui s’offrent.

La plupart du temps c’est simplement rappeler les règles de base mais certains projets posent de vrai questions juridiques auxquelles il n’est pas toujours aisé de répondre.

Le droit ce n’est pas que des contraintes mais c’est aussi des opportunités et il faut savoir en tenir compte dans sa réflexion.

Pour toi, c’est quoi entreprendre ?

Entreprendre c’est essayer de concrétiser une idée, c’est faire des choix, c’est prendre des risques. Mais je crois qu’avant tout c’est d’accepter l’échec.

Des conseils à donner aux participants ?

Si le classement peut paraître primordial pour la visibilité que cela peut apporter, le plus important c’est l’aventure humaine.

Il faut donc savoir profiter du moment et s’enrichir de ce que les autres participants apportent et apprendre dans des domaines qui nous sont inconnus. Mon conseil : travaillez et défendez votre projet.

Et quel que soit votre classement, il n’y a rien à perdre et simplement tout à gagner.

Quelle start-up aurais-tu voulu créer ?

Je pourrais donner Apple, Microsoft, Google, Yahoo, Free mais je pense au début de l’aviation où les mecs étaient souvent pilotes, ingénieurs, constructeurs d’avions et entrepreneurs comme les frères Wright ou Louis Blériot. Pour être plus actuel, je citerai SpaceX.

Une citation pour illustrer ta vision de l’entreprenariat ?

Pour citer Yoda : “Do or do not, there is no try”

As-tu un mentor ? Et qui est-il ?

Non je n’ai aucun mentor en particulier. J’essaie de rester ouvert et curieux et d’apprendre des gens que je croise.








Parole de coach : Aurélien Gaupillat

Il nous revient cette année pour prodiguer ses conseils de comptable, je vous présente Aurélien Gaupillat.

2477c6a

Qui es-tu ?

Adrien Gaupillat, Expert-Comptable et Commissaire aux comptes, installé à “mon compte” depuis 7 ans.

Pourquoi avoir accepté d’être coach au SWTO et quel va être ton rôle ?

Pour accompagner les porteurs de projet, promouvoir la création d’entreprise, mon rôle, apporter mon approche comptable et financière pour le montage et l’analyse des BP

Pour toi, c’est quoi entreprendre ?

C’est se lancer dans la rivière sans savoir nager, sans bouée ni brassard, tout en étant persuadé d’arriver à traverser.

Des conseils à donner aux participants ?

Ne pas se décourager, rester concentré sur l’objectif, bien s’entourer et croire en soi et son équipe.

Quelle start-up aurais-tu voulu créer ?

Pas d’exemple précis mais dans une activité de production d’œuvre cinématographique.

Une citation pour illustrer ta vision de l’entreprenariat ?

Deux souris tombent dans un pot de crème.
La première souris abandonne très vite et se noie.
La seconde se bat, s’acharne, jusqu’à faire tourner la crème en beurre et trouve ainsi une issue.

Film américain : Arrête-moi si tu peux (Catch me if you can)

As-tu un mentor ? Et qui est-il ?

Quentin Tarantino, pour l’inspiration créative, Steve Jobs pour la créativité et la persévérance, et plus près de moi, mon maître de stage d’expertise comptable qui tel Yoda m’a tout appris, surtout la sagesse…