Le business canva pour les nuls

On voulait vous partager une vidéo assez chouette qui permet de comprendre ce qu’est un business canva. Voici chose faite !








Pitcher, c’est tromper ?

Une minute et pas une seconde de plus.

C’est le temps que tu auras vendredi 2 février pour que les participants comprennent ton idée et ton ambition, pour transmettre ta passion et pour inciter certains à rejoindre ton équipe.

On est d’accord : c’est [trèèèèèès] court.

Mais c’est un excellent exercice. Alors on voulait te donner quelques conseils pour bien te préparer. Sors ton bloc-notes et prends ton plus beau stylo, c’est parti !

1. Te préparer tu dois.

Et oui ! Tu n’as tout de même pas cru que tu allais réussir “au talent” comme au contrôle de Maths de Mme Dubreuil… Il n’y a pas de secret, il faut préparer son pitch. Note sur un bout de papier les éléments de langage que tu souhaites absolument faire ressortir : des mots-clés, des traits d’humour ou des formules chocs qui marqueront les esprits. Attention ! Tu ne vas pas réciter une poésie. Alors oublie le “par coeur” et concentre toi plutôt sur les tournures importantes et sur le déroulé.

2. Ton pitch tu organiseras.

Comme je te le disais plus haut, tu n’auras qu’une seule toute petite minute. Alors il va falloir aller à l’essentiel. Je vous conseille la structure suivante :

Identification : Bonjour, je m’appelle [votre prénom]. Et mon projet, le n°X, s’appelle…
Problème : « Vous n’avez jamais remarqué que …. » ou : “Il y a quelques jours, j’étais en train de… et j’ai remarqué ce truc absolument insupportable qui arrive à tout le monde : …”
Cible : « [MonProjet] s’adresse à tous ceux qui …
Service rendu : « … et il permet de… »
Besoins : « Pour lancer [MonProjet] j’ai besoin de… [développeurs (quel langage ?) designers ? marketeurs ? community managers ?] Rappel: “Merci pour votre attention, mon projet est le n°X et s’appelle [MonProjet] !”

3. Parler clairement et gérer tes silences tu devras.

Bon, ça y’est, tu t’es préparé, tu t’es bien entrainé devant la glace mais maintenant, il va falloir faire la même chose… devant plus de cent personnes ! Moins facile, n’est-ce pas ? Alors voici quatre conseils pour que ton pitch soit agréable à écouter :

– Détends toi, prends de grandes respirations et relativise : ce n’est qu’un jeu après tout.
– Ne bouge pas dans tous les sens. Les gens te suivront du regard et n’écouteront plus ce que tu dis.
– Pense à marquer des silences d’une ou deux secondes après une phrase importante ou un mot-clé. Cela permettra de bien ancrer ton message dans le cerveau des récepteurs.
– Ne parle pas trop vite. Tu risques de perdre les participants et de te perdre toi-même. Prends le temps et fais des phrases courtes.

4. L’émotion tu créeras.

C’est en effet très important. Le pitch n’est ni plus ni moins qu’un exercice de vente : tu vends ton projet et tu te vends toi pour que les participants rejoignent ton équipe. C’est une sorte de publicité détournée. Et les publicité qui fonctionnent le mieux sont celles qui font appel à l’émotion. Tu as le choix : tu peux faire rire, tu peux faire réagir, tu peux émouvoir, etc. Il faut que les participants se souviennent de ton projet. Alors il faut que tu captes leur attention.

Pour cela, je te conseille d’interpeller tes auditeurs : “Qui dans cette salle n’a jamais pensé arrêter sa formation ?”. Tu peux même aller pus loin en forçant les gens à s’identifier à ton histoire. Pour cela, il faut que tu la personnifies. En d’autres termes, tu devras faire du story telling. Tu pourras ainsi raconter une histoire liée à ta vie ou à celle d’un de tes proches : “Emma est ma voisine depuis plus de 10 ans. Je la connais comme ma soeur. Elle a changé d’Ecole en Septembre et depuis, son comportement a changé. Je ne la connais que trop bien. Je sais que l’isolement lié à son changement d’établissement la déprime. C’est pourquoi j’ai imaginé un concept novateur qui permettra d’éviter ce genre de situation”.

5. Kiffer tu vas.

Pitcher, c’est stressant. Mais une fois sur scène, c’est vraiment le pied ! Tu verras, tu ne voudras plus rendre le micro. Finalement, dans nos vies, nous n’avons que très peu d’occasions d’exprimer ses envies et sa vision aux autres. Alors j’en mets ma main à couper, la seule question que tu auras en sortant de scène c’est “Quand est-ce que l’on remet ça ?”

Si tu veux aller plus loin, je te conseille de regarder la super vidéo de The Familly à ce sujet !








Vis ma vie de startuper

 

image_content_21142856_20160928214503

Shelter. C’est le nom que Gladys, Simon et César ont donné à leur concept développé lors du Startup Weekend Rouen 2015. L’idée ? Concevoir un hébergement sur roues.

Depuis l’année dernière, leur projet a bien évolué. On vous laisse découvrir tout cela à travers l’article du Paris Normandie. 








Comment pitcher son projet ?

co-lunch-pitch

Aujourd’hui, l’équipe SWRouen vous propose une petite vidéo qui pourrait aider les porteurs de projets : The Familly nous dit tout de l’art de pitcher sa startup.








Comment on lance une startup

De l’idée au succès, quelles sont les différentes étapes qui jalonnent la vie d’un jeune entrepreneur ? A quel moment s’adresser à des coachs, rechercher des financements, faire évoluer son idée, communiquer ?

startup-593341_640

L’Atelier BNP propose une infographie originale. « Comment devenir un super Startuper ? » va permettre d’expliquer en un tour de clic la vie d’un startuper…

http://www.influencia.net/fr/actualites/in,pas-manquer,comment-lance-startup,3742.html








Koudetat, c'est quoi ?

Les 3 premières équipes du SWRouen 2015 gagneront des prix Koudetat. Génial, non ?! Ah, vous ne connaissez pas. Pas de panique, on vous explique tout.

koudetat

Koudetat est un programme d’éducation à l’entrepreneuriat online lancée par The Familly*.

« Après 18 mois de développement de TheFamily, nous sommes arrivés à cette conclusion : les entrepreneurs des pays francophones ne souffrent pas d’un manque de connaissances techniques ; ils pâtissent d’un blocage culturel vis-à-vis de l’ambition. Ce blocage s’incarne dans le fait que rêver, surtout rêver en grand, engendre chez nous plus de sarcasmes que d’énergie créatrice. TheFamily est un pied de nez à l’écosystème parisien et à son cynisme. Mais il nous faut maintenant passer à l’échelle et nous développer dans tout le monde francophone. Koudetat est l’avant-garde qui va nous permettre de mener cette conquête à bien.

Koudetat n’est pas un raccourci dans l’éducation entrepreneuriale. Koudetat est intense et théorique. Ce n’est pas un investissement à la légère ! Si vous voulez devenir entrepreneur, l’objectif est qu’à la fin du cursus, vous ayez tous les outils en main pour révéler votre ambition. Koudetat porte bien son nom : il s’agit de projeter les entrepreneurs dans une ambition globale et dans l’envie de faire quelque chose d’extraordinaire.

Votre entreprise est déjà lancée, développée ou aboutie, ou bien elle n’est qu’au stade de l’idée : dans tous les cas, Koudetat est pour vous un actif – pas simplement un point de vue sur l’ensemble des étapes vers le succès entrepreneurial, mais la synthèse de connaissances, rencontres, témoignages et anecdotes, organisés dans un cursus. C’est surtout un moyen de vous positionner, que vous soyez d’accord ou non avec notre vision des choses : Koudetat est conçu pour changer les perspectives de votre projet et bouleverser votre rapport à l’ambition. » explique Nicolas Colin.

Alors, ça donne envie de remporter les prix Koudetat, non ?

http://www.koudetat.co








L'art de pitcher une startup

Capture d’écran 2015-10-13 à 10.34.08

Aujourd’hui, l’équipe SWRouen vous propose une petite vidéo qui pourrait aider les porteurs de projets : The Familly nous dit tout de l’art de pitcher sa startup.

ARVE Error: id and provider shortcodes attributes are mandatory for old shortcodes. It is recommended to switch to new shortcodes that need only url